Francesco Pétullà poète Italien membre de l’accadémie Internationale des lettres et sciences de BOLOGNE

mon-cousin-francesco-petulla-poete-italien-membre-de-laccademie-internationale-des-lettres-et-science-de-bologne-italiededicace-a-mon-nom-de-jeune-fille

 

Voici mon cousin du côté paternel. Francesco PETULA poète italien. Académicien d’honneur  pour  la poésie, de l’académie des Sciences de ROME

membre de l’académie de Fiorino di Prato et membre de l’accadémie internaionale

des lettres et science de BOLOGNE « ITALIE »                           

je ne me pose plus la question …pourquoi j’aime autant la poésie et la peinture, qui font aujourd’hui et depuis toujours partie intégrante de ma vie……..quelque part il doit y avoir quelques racines ,,quelques gènes… »qui,  pas du tout ne me gênent……….!!!!!!!!

Claudie

 

Publicités

L ‘oubliée

0805030157063158164 
L’Oubliée….
 
Avoir dans son coeur
Un amour qu’on réfreine
Amour pour les siens,
Amours oubliés,amour que l’on traîne
Pourquoi….! cette quète du bonheur
D’ètre reconnue, d’ètre aimée,
Ne serait-ce pas lègitime….? 
De mettre à plat ses désirs intimes
Je cherche….!!!  Pourtant,
 
Moi-mème je ne sais plus
Souvent plus rien ne penêtre,
L’inertie de tout mon être
Sentiments de solitude,
Sentiments oppressants
de ce  monde qui m’entoure
Tout en m’oubliant.
 
Seule au milieu de tous..
Mon coeur se voile..
Enfermée dans mon univers,
 JE raccroche, mon âme aux étoiles
Y trouverai-je quelque repère…?
  Vu du firmament ce monde m’indiffère
Petite fille oubliée,
Au parcours frustrant
Quand je reviens sur terre,
Malheureusement, 
 je me rends bien compte,
Que rien n’a changé,
Que tout est comme avant.
 
 
C.M.   Mes écrit..18 11 2008
 
 
 
19633515151cr8
 
 

LE VENT D’HIVER

 

 

 Le vent d’hiver 

Quand alors l’hiver pointe son nez

Le Vent puissant se met à souffler

   IL souffle si fort,et à grands fracas 

Que dame nature, est dans l’embarras

 

Sans pitié et sans états d’âme… 

  au gel et froid il la condamne…!

 

Les arbres semblent frissonner,

 Les branches,de leurs feuilles,

  traitreusement tu as dépouillé…!

 

Et à présent… Du frimas de l’hiver

Et du froid Qui les protègera….!

     

Bien que…rigoureux et oppressant,

Si tu t’attardes trop longtemps…!  

Le cycle des saisons.. tu verras …     

 C’est sûr au tournant….  t’attendra …!

 

Il Te chassera ,tout doucement        

 Pour Laisser la place au printemps …


Claude.M…..

758958891yi4