L’oubliée

Photobucket

 

                          janvier 2009

 L’ oubliée

Quand on a dans son coeur,

Un amour qu’on refreine,

Amour pour les siens,

Amour que l’on traine,

POURQUOI

Cette quette du bonheur,

D’être reconnue, d’être aimée

Ne serait ce pas légitime,

de mettre à plat ses désirs intimes ?

Je cherche, et pourtant,

Moi-même je ne sais plus,

Plus rien ne pénètre ,

l’inertie de tout mon être


Sentiments de solitude,

Sentiments oppressants,

De ce monde qui m’entoure,

tout en m’oubliant.

Seule au milieu de tous,

Mon coeur se voile,

Enfermée dans mon univers,

Je raccroche mon âme aux étoiles

Y trouverais-je quelque repaire ?

Car vu du firmament le monde m’indiffère

Petite fille, ignorée de tous,

Au parcours frustrant,

Je me rends bien compte

Quand je reviens sur terre

malheureusement,

Que rien n’a changé,

Que tout est comme AVANT.

Auteur ClaudeM écrit du 10 11 2007

 

Publicités

5 réflexions sur “L’oubliée

  1. aujourd\’hui je suis cette personne que tu défini si bien dans ton poème, heureusement que nous avons cette possibilitée de nous exprimer par l\’écriture s\’est déjà un grand pas et celà permet de ce délivrer de l\’oppréssion qui parfois nous pèse………

  2. bonsoir claude tes poemes aussi sont très beaux,j\’adore celui-là! pourquoi tant de belles poésies restent cachées?

  3. Hello  ma  chère  Claude
    Me  revoilà  avec  un  nouvel  ordi  tout beau  tout  neuf , une  Carte  Bleue  en  surchauffe…. et  un  gouffre   dans  le  budget….!!!
    pas  eu  le  choix  sur  ce  coup  là !!!
    Biz  et  à  bientôt  sur  mon  espace,
    Framboise.

  4. Bonjour Claude,
    Après plusieurs jours sans pouvoir venir sur les blogs, je viens ce jour sur le tien, afin de te remercier en premier lieu pour la sympathie de ton commentaire sur la naissance mon peti fils. Ensuite en ce qui concerne la photo de Nicolas Sarkozi, tu devrais l\’envoyer à un journal humouristique, je suis certaine que tu ferais un tabac avec ça, trop top, puis pour finir en beauté, c\’est de ton poème qu\’il s\’agit, magnifique prise de conscience, je ne sais pourquoi, mais à traverrs tes écrits, j\’ai la sensation que bien des chose, peut-être une vie, notre vie, un passé, otre passé (à moins que cela ne soit qu\’illusion de ma part) mais nous avons en commun des choses qui nous rapproche et qui commence par SOUF….CE Je suis certaine que tu as trouvé. Un jour tu m\’as dis que lorsque tu t\’endors, les mots se bousculent dans ta tête, tuv vois, je n\’ai pas besoin de te relire, parce que lorsque je lis, je garde en mémoire. Pour que les mots se bousculent dans ta tête, les miens se bousculent dans la mienne aussi, tu vois? Ce mot que je n\’écris pas en entier, est le même pour toi comme pour moi. C\’est à travers nos poèmes qu\’on écrit ce mot SOUF….CE. J\’espère que tu ne m\’en veux pas, je ne souhaite en aucun cas te fâcher, si tel est le cas supprime mon com et n\’en parlons plus, gros bisous à toi mon amie, merci pour tes visites, bon week-end, Cidjy
    PS, tu écris drôlement tard dis donc lol

  5. Pour avoir eu le même ressenti, je dis bravo je n\’aurais pas mieux pu m\’exprimer, mais je m\’empresse de vous dire  qu\’il y a une issue favorable a ce genre de situation, même si vôtre texte a déjà un an, ce qui n\’est pas long selon l\’ampleur des dégâts
    Effectivement si le monde vous parait inchangé c\’est a vous d\’évoluer pour le voir d\’une autre manière, cette évolution prend du temps, courage!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s