UN RÊVE D’ENFANT (réédition)

Malgré le temps qui passe,

On ne perd jamais son âme d’enfant,

Venez avec moi vous replonger dans l’innocence, des années

de l’enfance et voyager dans le souvenir des histoires

Fabuleuses de nos  années passées

souvenirs impérissables,

qui planent sur

nos vies

*

 

UN RÊVE D’ENFANT

 

Il était une fois, une enfant si délicieuse,
La tête dans les nuages à mille lieues d’ici,
Son monde était l’univers et la Lune rieuse,
Sa compagne et son amie des jours mélancolie.

Ses yeux pétillants observaient les milliers d’étoiles,
Que les jours les plus sombres n’auraient jamais éteint,
Lui confiant des secrets qu’à elles seules, elle dévoile,
Le menton appuyé, entre les paumes de ses mains.

Donnez moi s’il vous plaît, un peu de lumière,
Pour éclairer ce soir, mon petit coeur attristé,
emmenez moi à l’instant au pays des chimères,
Ce pays qu’en fermant les yeux, je peux imaginer.

Elle inventait si bien des histoires visionnaires,
En glissant au plus près de cet univers virtuel,
Là où voguaient  d’incroyables mystères,
Qui allaient aussi haut que la tour de Babel.

Alors un oiseau bleu surgi du giron de l’espace,
Frôlant avec douceur la fillette extasiée,
De ses jolies plumes, il caresse avec grâce,
Les mains de l’enfant, qui voulurent l’attraper.

Et son coeur attendri, attendait qu’ il fasse,
Un vol dans le ciel, pour mieux l’admirer,
Mais l’oiseau disparu, ne laissant que la trace,
D’une jolie plume bleue, déposée à ses pieds.

Ouvrant ses yeux, elle sortit de son imaginaire,
La lune rieuse et l’oiseau bleu, avaient disparu,
Mais se dit-elle les rêves n’ont pas de frontière,
Je reviendrais un jour dans ce monde perdu !

Les écrits de …Claudem

copyright 00045059

 

Publicités

12 réflexions sur “UN RÊVE D’ENFANT (réédition)

  1. qu’il est beau ce texte on se laisse porter par tes mots et pousser des ailes ..on a tous besoin de rêver un peu et à te lire j’ai un instant oublier la réalité ..
    Merci ma chère amie pour ce joli partage et cette excellente lecture … bisous affectueux …anitagc

  2. Quel savoureux moment que ce voyage dans tes mots… Des mots miroir pour mon enfant intérieur…. Une douceur pour le coeur de s’y évader un instant… C’est toujours un plaisir d’y revenir…

    Tendresse

    Francine xoxo

  3. Bonsoir Claude ,

    Les Rêves emportent ailleurs l’Esprit ,
    Ouvrent pour une Nuit un Monde Etrange ,
    Changeant en Hors les JOurs d’une Vie ,
    En eux s’enroulent les Songes Racines ,
    Ceux qui nous mènent à voir des Anges ,
    Voler parfois plus haut que les Cimes ,
    Toucher l’Etoile , pour plus d’espace ,
    Verser des Larmes dans le Désert ,
    Un Océan prendre sa Place ,
    Et voir des Arbres parler en Vers ,
    Faire d’une Chimère , un Doux Mélange ,
    La Voix d’une Onde venir de Mère .
    Et s’éveiller quand rien ne Change ,
    Savoir Raison être un Mystère.
    NéO~

  4. C’est beau chère Claudie un rêve d’enfant… Et tellement chouette de garder ce coeur d’enfant prêt à rêver, à s’émerveiller et à croire en la vie et les autres !
    Douce soirée à toi. Bisous. Sasha

  5. Qu’il est beau et doux ce rêve d’enfant Claudie! surtout continuons de les vivre!
    Magnifique peinture que voilà oui, faite avec…la plume bleue qu’a laissé l’oiseau bleu à tes pieds!;) et on ne l’en remerciera jamais assez, ça nous permet de vivre de beaux rêves avec toi
    Merci pour tes gentils passages tout en douceur. je reviens petit à petit vers vous…la vie continue…cueillons-en tous les bons moments si petits soient-ils!
    bisous doux pour douce soirée
    Annick

  6. qu’il est beau de te lire claudie
    on en ressent de la tendresse dans tes mots
    « Laissons rêver les enfants du monde entier
    Aller ici et là, voyager dans l’imaginaire
    Loin de toute ces putains de guerre
    Laissons-les vivre dans des songes éblouissants
    Leur dire que les bombes, ce n’est pas la vie
    C’est la mort qui les surprend au saut du lit… »
    bises à toi

  7. Que c’est beau l’imaginaire Claude…on peut y faire pénétrer les plus beaux moment d’une vie d’enfant.
    Mais on peut aussi,redevenir sois même une enfant pour laisser de coté les plus sombres moment de son existence. Et, rendre ainsi, son propre vécu plus supportable.
    Bisous

  8. Comme un oiseau à l’aile brisée,
    qui tombe des nues,sur la terre des sanglots..
    dans l’éclat des larmes,ton regard irrisé,
    lissait ses plumes,aprés un envol..si beau..

  9. Bonjour Claudie
    magnifique peinture ci dessus
    j aime beaucoup
    ton billet je le relis et c est vrai qu un reve d enfant revient chez moi aussi tres souvent
    les rêves aident souvent même s’ils ne sont pas la réalité
    merci de tes mots
    une grande perte pour la blogosphère;un être d’exception
    bonne journée et bisous d amitié
    dany

  10. A la lecture même de ce texte, le rêve s’installe et des étoiles emplissent nos yeux, le rêve s’installe et nous entraine dans les contes les plus merveilleux … souvenirs d’enfance…merci pour ce moment de rêve . Bisous pour toi

  11. Ma Chère Claudie,

    Comme il est beau ton monde de l’enfance, j’aimerais m’y blottir encore rien qu’une fois, même si ma vie ne fût pas très joyeuse j’avais l’innocence de croire que plus tard je serai comme tout le monde, que je deviendrais quelqu’un, je voulais à l’époque devenir coiffeuse, et si la maladie n’était pas passé par là j’aurais pu continuer mon rêve…
    Ta vidéo est magnifique !!!
    Ton texte si merveilleux si magique et poétique, oui on garde toujours son âme d’enfant même dans les terribles moment on se souvient et l’on se dit mais pourquoi tout à tellement basculé dans l’horreur ?
    Moi vois tu ma fybromialgie souffrances jour et nuit, mes parents qui s’en fichent, mes soeurs ne parlent plus, mes nièces non plus alors que j’étais si proche d’elles comme mes filles, quand elles viennent pas un bonjour pas une bises pas un sourire et ça fait mal surtout venant de ma filleule qui était si proche de moi si câline.
    Enfin c’est la vie je te souhaite une bonne journée de Jeudi et merci de ton partage si beau mille bisous en espérant que toi tu ailles bien ?
    Ton amie sincère
    Arielle

  12. Que j’aime ce poème… L’enfance et les rêves… La douce innocence qui fait qu’on ne s’impose pas de limites…où il est permis de tout rêver… d’avoir une si belle ouverture sur le monde… et de le réinventer à chaque jour….

    Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s