SONGE D’UNE NUIT D’ETE.

Publicités

L’ Amour d’une maman !

Quand l’amour déborde,

D’un trop plein retenu,

 les mots je vous l’accorde,

sont toujours les bienvenus.

A mes enfants chéris je dédie ce poème,

 L’ AMOUR D’ UNE MAMAN.

Bien des fois dans mon lit, je ne puis m’endormir,

Vos doux visages d’enfants, hantent mes pensées,

Je n’ai pas eu le temps,  de vous voir tous grandir,

Les soucis de la vie, m’ont bien trop absorbée.

**

J’ai dû tout partager, vous étiez si nombreux,

Vôtre part d’amour, n’en fut jamais réduite,

Mon amour fut si grand, et le temps dans sa fuite,

N’a pas ôté une once,à tous nos jours heureux.

***

Le trop plein de l’amour, enfouis dans mon âme,

J’ai fait comme j’ai pu,  pour vous le partager,

A présent il m’étouffe, et mon coeur  vous réclame,

Dans mes bras j’ai envie, de très fort vous serrer.

**

Vos jeunesses d’à présent, ne pourraient pas comprendre,

Que vos parents vous aiment , et ont besoin de vous,

Des petits mots gentils, un petit geste tendre,

Suffiraient au bonheur, pour être au rendez-vous.

**

Je vous aime tant et, ce jour mon coeur explose,

De tendresse et d’amour qui habitent mon coeur,

Chaque jour, chaque instant , vous le dire je n’ose,

La pudeur vous retient, me volant ce  bonheur.

**

Et même si parfois,  la vie est très prenante,

Je vous revois enfants et même  aujourd’hui,

Tous ces doux souvenirs, dans mon coeur me hantent,

Vous serez tous pour moi à jamais mes petits.

**

Nous serons  toujours là, si besoin  fait sentir,

Vous pourrez et toujours compter sur nôtre amour,

Mes entrailles frémissent, à vous voir revenir,

Partager ce bonheur,  jusqu’à la fin des  jours. 

     ***********

Maman

Claudem




Euro vision 2011 ! Amaury Vassili représentera la France!

Amaury Vassili  jeune chanteur Français d’origine russe Chantera la chanson  » SOGNU  » qui veut dire,  Rêve …! en langue Corse. Jeune chanteur au grand talent, que je découvre vraiment aujourd’hui..!

Cette chanson   représentera la chanson Française à l’Eurovision..2011

Je ne suis pas peu fière, de vous la faire écouter, Elle est magnifiquement chantée, par cet interprète au talent immense dont la voix nous transporte..le clip a été tourné au milieu de  jolis paysages corses… je vous souhaite une bonne écoute..bises amicales..Claudie

MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com

Adieu joie-bonjour tristesse

Il y a des moments dans la vie,

De joie et de tristesse, et aussi de doutes !

Je ressens alors le besoin impératif

de mettre par écrit avec l’élan de mon coeur ;

Les mots que je préfère sont des mots de bonheur,

mais quand me submerge la tristesse,

Je règle mes comptes avec elle .

Je sors de mon coeur ce qui me gène ,

pour faire place à plus de légèreté,

Et je me sens soudain plus sereine.

Il y a aussi des moments de joie,

Mais je suis moins encline à les partager,

Je les garde pour moi comme un trésor caché.

Aujourd’hui, j’ai un moment de doute,

alors je laisse parler mon coeur,

Mais je tiens à vous rassurer, il n’en est pas toujours ainsi,

Quand nos émois sont là, la force des mots les  traduit ..

BONJOUR TRISTESSE

Comment la retenir quand elle  s’en va parfois,

L’ orage gronde en moi, je ne sais pas pourquoi

Je regarde tristement la pluie tomber en mon âme,

Tout en fouillant dans mon coeur en émoi,

Mais je n’y vois qu’une ombre qui me blâme


Je ne sais plus, je ne comprends rien à ce drame.

J’y cherche avec minutie une parcelle de joie,

Sans elle je ne retrouverais pas ma flamme.

Alors je ne comprends plus rien à ce drame.

Que d’efforts soutenus pour un triste semblant,

De bonheur furtif, que j’ai cru retrouver un instant,

Puis aussitôt reparti, balayé par le souffle du vent,

Emporté loin, là où j’ai perdu mon coeur d’enfant.

Sur ces pensées sans joie, mon âme épuisée de remords,

N’ose  plus rêver, ne pensant qu’à son absence,

J’essaye  de vivre avec mes larmes, qui me dévorent,

Emporté par une douce, euphorie mon esprit danse.


Je suis comme un vaste océan, qui déverse son amertume,

Dont j’aimerais détourner, les vagues qui me consument,

Qui m’empêche de surmonter, ces  inutiles souffrances,

Qui paralysent  mes forces, et toutes mes espérances.

Alors que j’aimerais vivre, ma vie plus sereine,

Elle décide pour moi, qu’elle n’en vaut pas la peine,

Je suis dans un désert, sans douceurs et sans joies,

Du moins c’est ce que je pense, c’est ce que je crois.

Alors ! devrais je chercher, le pourquoi de ce trouble ?

Aller fouiller dans les  livres poussiéreux de ma vie,

Souvenirs qui sont enfouis en moi, et qui redoublent,

Tous ces sentiments, de solitude et de survie.

Encore, me dis je, tu devrais être heureuse !

D’ imprimer sur ce grimoire ces quelques mots,

Comme une possible et hypothétique apothéose,

D’une comédie qu’on ne surjoue jamais trop,

La plus belle, celle du triomphe de la vie qui ose.

J’écoute inlassablement, tomber la pluie latente,

Qui coule sur la vitre, de mon coeur  mécontent,

Et m’enveloppe la grisaille, du temps qui fomente,

Labourant mon âme, d’où s’en va le printemps.

J’ose espérer pour mon coeur, un paisible sursis,

Qui apportera à coup sur, la paix à mon âme,

Afin de connaître un jour, les saveurs de la vie,

Cette vie qu’involontairement je blâme et condamne.

Claudem.