Reine des cieux (Un poème à deux plumes)

 Sur la proposition d’un ami poète éditant ses poèmes sur un autre site, j’ai accepté d’écrire un poème à deux plumes, me laissant le loisir d’écrire le premier quatrain…!!!   en intercalant nos quatrains..Je le remercie pour ce partage.

voilà ce que cela donne…!  CLIQUEZ sur la vidéo, et bonne lecture 

Reine des Cieux
1)Moi
Comment ne pas sombrer, dans ce délice extrême,
Et ne point succomber, à ces cieux chamarrés
Quand la reine des cieux, en est l’unique emblème,
Etalant sa splendeur, dans l’univers racé.
2) Lui
Se nourrir de la houle, douce et caressante,
De sa robe infinie, piquetée d’ambre et d’or
Quand le cercle éblouissant, sous l’aube apaisante,
Vient se coucher dans nos rêves, encore.
3) Moi
Ancestrale ingénue, pavoisant comme une reine,
Depuis la galaxie, sur les étoiles tu luis,
Tu me chantes une aubade, pour effacer ma peine,
Qui dans sa course folle, vient assombrir ma nuit.
4)Lui
Et tu viens dénouer les inextricables aurores,
Eclaircir mes doutes, de ta chevelure de comète,
Dont le panache est la traine, blanche et muette,
Je me laisse emporter, par ton secret météore.
5)Moi
Ô mystère légendaire, qui apprivoises ma vie,
Tu bouleverses mon âme, et veilles sur mes nuits,
j’écoute une aubade, sous ce beau clair de lune,
pour un coeur chaviré, qui voyage sur tes dunes.
6) Lui
Sa cour, est son cortège de toiles oniriques,
Chacune étendue sur des âmes en pure errance
Elle s’amuse de nos vieux mythes allégoriques
Tout comme de nos indispensables romances.
7)Moi
Et mon esprit soulève, mon âme qui paresse,
Sur les ailes du vent, s’étirent mes pensées,
Je veux cibler ton coeur, et chasser ma tristesse,
Dans le sillage d’argent, de mes nuits éthérées.
8)Lui
Et le champs des étoiles escortera alors,
Cette vague nocturne où essaime ses voeux
D’amour, pour ceux qui ne rêvent dès lors,
Que de trouver la paix, au fond de ses yeux..
 
Poème à deux plumes,
 
Claudem le 14 juin 2011
Publicités

Reine de la nuit

Dans le ciel de velours, la lune montante atteint ses belles rondeurs
elle est source d’inspiration et je me laisse aller à poétiser…!!!
 
je vous offre ces quelques vers,
sortis de mon univers,
prenez du plaisir à les lire
autant que j’en ai eu
à vous les écrire…!!!
 
cliquer sur la vidéo

REINE DE LA NUIT

 
Quand la lune est rieuse et  pointe son  sourire,
Je palis de bonheur,  à la voir grandir,
 A la tombée du jour,  elle vient  s’élancer,
sereine et   diaphane  en  l’espace feutré.
 
Je sens alors,  l’immensité m’ assaillir,
Corps et âme en son sein, je les sens défaillir,
Une  sensation, vient d’atteindre mon âme,
Qui glane le silence, que le ciel proclame.
 
 Sous les cieux étoilés, mes yeux grands ouverts,
Je cherche à tâtons,  ce bonheur éphémère,
Et mon âme s’ imprègne, des bruits du silence,
Dans cet espace, en perpétuelle mouvance.
 
 Les heures éthérées,  s’écoulent éternelles,
J’en saisi l’essence, que mes sens interpellent,
Et dame  lune étonnée,  de me voir si émue,
 Me tend ses bras soyeux, me faisant son élue.
 
En fermant les yeux, j’aimerais imaginer
Que l’homme en son labeur, pourra un jour rêver,
Parcourir cet espace,  traverser l’infini,
 Mystérieux voyage, où la paix m’envahit,

 Ce bonheur simplement, j’aimerais m’en saisir,
L’espace d’une nuit,  pour venir  me blottir,
Sur les notes légères de cette mélodie,
 Pour regarder danser, cet astre qui  sourit
 
 Joyaux précieux posé, sur l’ écrin de velours,
Où mon esprit s’évade comme une chimère,
Vers cet havre de paix, où mon regard gourd,
Se noie dans les cieux, plein d’étoiles millénaires.

Je ré-ouvre les yeux mais l’espoir s’est éteint,
Ce n’était qu’un  rêve, mais je sais que demain,
reviendra le songe, lové dans mon coeur,
oubliant les chagrins, si mon âme ne pleure.
 
Claudem –copyright 00045059
 
http://www.copyrightdepot.com/rep138/00045059.htm