MEPRISE.

MEPRISE

j’ ai de la nostalgie en cet instant propice,
Apprendre à versifier, venait bercer mon temps,
Lorsque prise à parti vous me donniez l’indice
Qui ferait de mes mots, un merveilleux printemps.

pour moi c’était si fort et devant l’évidence
Je n’avais pas prévu qu’à travers l’amitié
sans avoir à peiner.. survint la dépendance
Votre émoi fut si grand.. vos mots ont dévié.

Mais comment survivrais je au cortège final ?
Si dans ma solitude en y pensant je pleure
Et mon deuil se fait piège, ignorant l’infernal
Dans l’ombre des regrets je ne compte plus l’heure.

Votre amitié me fuit. Tous mes feux vont mourir,
Ma muse me délaisse en cet instant suprême,
Que pourrais je bien faire ou que pourrais je offrir !
Pour raviver l’espoir sans jeter l’anathème.

Ne vous meprenez pas si ma raison me guide,
Je voudrais élaguer ce doux débordement,
Plus forte est l’amitié qu’un sentiment sordide
Qui ferait basculer, l’ entente tristement.

Quand s’envole l’oiseau vers le ciel en tumulte
je peux y présager l’ombre qui prône et mord.
Je viens pourtant vous voir en ce jour qui exulte
Refoulant ma fierté qu’interpelle un remord.

Publicités

23 réflexions sur “MEPRISE.

  1. Ma douce Claudie te relire est toujours bonheur pour moi, et pouvoir te dire que je ne t’oublie pas, plaens de pensées douces pour toi avec des très gros bisous…
    Jolie semaine….

  2. des bisous d amitié
    toujours là entre toi et moi
    plus de mail m annonçant les mises a jour de mes contacts
    je ne comprend plus
    et faire le tour des blogs pas facile
    je suis dehors avec ce beau temps
    antre campagne et ici(campagne aussi lol) je ne touche plus terre
    mais je pense fort à toi tu le sais
    avec mon amitié et de spensées pour toi ma chére Claudie bon début de semaine
    bisoussssssssssssssssssssssssssssssss

  3. C’est un ravissement que de te lire … j’aime tes mots … je me suis faite rare car étant abonnée à ton blog, je ne reçois plus tes nouveaux articles …??? heureusement que je suis venue par hasard …. Plein de bisous pour toi

    • Bonjour Océanelle, heureuse de te revoir ici sur mes écrits…!!
      Merci pour ton gentil compliment…Il est vrai que personnellement je me fais assez rare sur mon blog, car des responsabilités familiales prennent beaucoup de mon temps..Mais je ne t’ai pas oubliée, chère Océanelle…et je garde en souvenirs toutes tes gentillesses à mon égard…Je passerai chez toi, dans l’attente passe un bon week-end, et à bientôt.

      Bise

      Claudie

  4. Ma douce quelle merveille tu nous offres sous tes mots, c’est trop beau, ton coeur nous parle, entre nostalgie et présent tu nous emmènes avec toi sur ces chemins ou l’on est si bien à deux…
    Beaucoup d’émotion tu m’as apporté ma douce…
    Ta jolie muse est toujours là pour faire courir ta plume sur le vélin..
    Merci pour ce moment au-delà du temps, j’ai adoré te lire…
    Des gros bisous pour une jolie semaine..
    Magalie

    • Je suis toujours heureuse de te voir ici ma belle Magalie…et je suis tellement contente que mes poèmes te plaisent…j’écris parceque j’aime ça et aussi pour partager avec vous cette passion qu’est l’écriture pour moi.
      Je sais que tu n’es pas en reste et qu’écrire est pour toi ausi très important…voilà pourquoi nous nous comprenons.

      Je te fais de gros bisou et te souhaite de passer un bon week-end

      Claudie

  5. Bonjour Claudie,
    Ben tu vois, ça valait la peine qu’on t’attende, 😀
    Quelle musique dans ton écrit, un bien joli cadeau que tu nous offres là, et pis, sans aucun doute, une belle émotion que tu nous passes à tous (es).
    T’inquiètes de rien Claudie, les partages on les a dans le Coeur, rien ne s’efface sur les chemins, Tout est à portée de Coeur.
    Merci pour ce moment fort en émotion, tu Aimes écrire, et tu sais faire passer les Emotions, continue Bien, je vois que tu te perfectionnes encore, bravo.
    Gros bisous.
    Et à ton rythme, tu sais, l’essentiel c’est Être Bien.
    Je te le souhaites,et à ceux et celles que tu Aimes.
    Prend soin de Toi, et encore bravo, pour ce très très beau écrit, heu quand tu dis les mots ont déviés, (délivrés, ça aurait été fort aussi, mais le sens auraient été différent, je reconnais.) en tout cas, délivres les tes mots, car ils sont très Parlant.

    • Ma douce Marie.
      Avec un peu de retard je viens répondre à ton charmant et gentil message…bien sûr je ne suis pas souvent sur mon blog..obligations familiales obligent…! Je sais que tu es en mesure de comprendre…Et tu as raison, ce n’est pas le nombre de messages mais la sincèrité de ces derniers..Je sens en toi quelqu’un de bien de sincère et je te remercie pour ta fidélité et ton appréciation.

      En fait ce poème est destiné à une personne, dont l’amitié m’était précieuse..qui m’a beaucoup aidé dans ma progression en prosodie et versification….mais pour moi, ça s’arrêtait là…je ne veux en aucune manière encourager d’autres sentiments. Donc d’une manière galante j’ai mis les choses au point.

      Voilà pourquoi j’ai mis :
      « Votre émoi fut si grand.. vos mots ont dévié »

      à présent tu sais.
      Gros bisou ma douce et passe un excellent week end

      Claudie

  6. Merveilleux écrit et superbes mots pour rappeler que tu n’oublies pas les amis et qu’une sorte de remord s’est emparé de toi pour te le rappeler.
    En quelques vers fort joliment écrits ressortent différents sentiments profonds et sincères. :l’introspection, les regrets, le manque devant l’absence d’amis que tu crois disparus et l’aveu que rien ne compte plus pour toi que la sincérité et la fidélité des amis et la puissance de l’amitié.
    En quelques lignes, tu annonces que les mots peuvent être apaisants, guérisseurs et qu’ils ont parfois un pouvoir curatif.
    Ce poème est beau car à aucun moment tu ne t’étales sur l’erreur initiale afin de mettre en évidence ce qui te soutient et apporte de la joie dans ta vie : l’amitié.
    Quel poème superbement ciselé, bien travaillé avec des mots justement choisis.
    Claudie, tu possèdes un talent indiscutable mais il serait bon que d’autres que nous s’en aperçoivent tant la langue française est bien repésentée avec des auteurs comme toi. Bisous chère amie insulaire du soleil.

    • C’est au petit matin que je viens répondre à ton commentaire, dont, toi seul a le secret..ton analyse est toujours fantastique Yann, tu fais toujours une synthèse assez fidèle, pourrais je dire.

      Oui on peut comprendre ce texte ainsi…c’est vrai j’attache beaucoup d’importance à la vrai amitié…et la vôtre me suffit, savoir que mes textes soient lu par vous tous qui êtes toujours présents…me suffit.

      Merci Yann de ta fidèlité et de ton appréciation.

      Des bisous sincères depuis mon île de beauté,
      Bien à toi

      Claudie

  7. C est trés beau
    j aime cet écrit car il te reflète ma douce amie
    comme je ne reçois plus de mise a jour je n avais pas lu ce poéme
    donc faut trouver une solution pour être au courant des nouveautés
    pas facile
    je t embrasse trés fort avec amitié

    • Merci ma douce…Je n’ai aucune crainte quant à toi…Je sais que tu es là, même si parfois nous ne sommes pas au rendez vous (car la vie est très prenante) nous pensons la même chose ma chère Dany. Merci pour ton appréciation…et ta lecture malgré mon peu de temps je passerai te lire.
      Je te fais de gros bisous et te souhaite un excellent week-end.

      Ton amie

      Claudie

  8. Les mots de la poésie seront toujours rassembleurs…. Et ceux qui les écrivent, jamais totalement oubliés…. Ils se sont gravés un empreinte sur nos coeurs d’amis.

    L’amitié…même latente.. refleurit toujours…. comme à chaque nouveau printemps d’écriture….

    • Merci Kleaude pour ta fidèlité…et tes mots rassurants…Le temps est bien ingrat, et nous fait souvent défaut. mais la pensée est toujours là rien ne l’empêche de naviguer à sa guise, sans restriction.
      bon week end à toi mon ami et prends soin de toi.
      Amicalement
      Claudie

  9. Pourquoi Donc Elaguer , les Branches d’un Arbre d’Hors ?
    Sans Racines les Remords , ne peuvent au Temps Conter ,
    Les Mille et un Regrets , d’Avoir Connut le Sort ,
    A Présent vient l’Aurore , l’Ecorce se laisse Hâler .
    ~
    NéO~
    ~
    Becs En Volées 😉

    • Là, mon cher NéO, il ne s’agit pas d’un arbre (un arbre c’est sacré…sourire)
      Et pour que les remords ne s’enracinent pas…justement…il vaut mieux éclaircir pour ne pas avoir de regrets…porte toi bien NéO et toute mon amitié.

      Claudie

  10. Agréable de te lire ce matin chère Claudie ! Ces mots, ils sont tellement du plus profond de toi !!! … ils sont si prenants aussi ! Sans remord tu dois être … que fierté dans l’expression tu dois avoir … tu es superbe en ce domaine ! Bonne journée toute entière de ce vendredi pour toi et grosse bise.

  11. Bonjour Claudie! Que tes feux ne meurent jamais! Que tes mots guidés par ton coeur coulent encore et encore, pour notre plus grand plaisir! Bisous avec toute mon amitié

    • Merci Sylvie pour tous tes encouragements…Pour moi écrire est un vrai plaisir, que je vous ferais toujours partager…!!
      De gros bisous à toi et bon courage pour tes créations ma belle.

      Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s