LA MAISON D’AUTREFOIS ou (L’empreinte du temps)

                                 Il m’est arriver, quelquefois, en faisant des randonnées…!!!

de faire des rencontres qui m’ont émue, et qui font remonter les souvenirs , des vies du temps passé, enfouies…..dans ces jolies demeures abandonnées, laissées entre les griffes du temps….où la vie foisonnait et s’ébattait pourtant…..C’est «La maison d’autrefois. 

 LA MAISON D’AUTREFOIS.

Soudain je l’aperçus au détour d’un chemin,
Mon esprit stupéfait s’en allait d’aventure
En voyant défiler des gens à fière allure,
Qui riaient en son sein ! du soir jusqu’au matin.

Elle avait su malgré les vraies rides du temps ;
Conserver la grandeur des jours de son histoire,
La vigne s’accrochait tel un réquisitoire
Aux vieux murs délabrés oubliés des printemps.

Le perron de la belle avait su résister,
Au temps qui défilait, infligeant sa blessure,
Là ! jouait un chaton, dans l’épaisse verdure
Qui voyait gentiment quelques fleurs s’inviter.

Ignorant sa détresse un gentil rossignol,
Chantait pour égayer sa terrible blessure,
Malgré l’âge avancé, toujours sans démesure
Elle abritait parfois l’âme d’un campagnol.

Le vieux mur hébété, laissait par l’embrasure,
Infiltrer le soleil de ses raies de lumière
Pour venir réchauffer son coeur de douairière,
Qui mourait comme meure, une reine à l’usure.

Par son chant, caressant la tristesse en son âme ,
Dans sa course ; insensible au temps et ses défis,
Le vent vint s’engouffrer balayant son parvis
Où les feuilles jouaient depuis le jour du drame.

Je laissais là mon coeur et ma mélancolie
La maison d’autrefois, la merveilleuse dame !
Consciente de son sort pleurait son agonie.

Claudem le 09.09.2012

Publicités

19 réflexions sur “LA MAISON D’AUTREFOIS ou (L’empreinte du temps)

  1. Ma chère Claudie
    Tu as su si bien redonner vie à cette vieille maison que je la ferait bien mienne tu sais. Moi je connais quelqu’un en corse qui à redonner vie à une vieille bergerie. C’est magique ce qu’il en à fait!!! Nous y avons passer trois nuits je voulais pas en repartir… je m’y sentais si bien.
    Tu devrais continuer d’écrire de la poésie tu sais si bien le faire.
    A bientôt de tes nouvelles.
    Bisous

  2. Bonsoir Claudie!
    Je suis descendue jusqu’ici chercher un peu de chaleur. Ici, il fait frisquet.
    Je suis en admiration devant toutes ces belles lignes. J’adore! Et les musiques, n’en parlons même pas
    Je ne sais pas si tu es venue chez moi depuis mai/juin.. mon mari st décédé. Il a été malade à peine 3 mois. Cancer des poumons. Et au fur et à mesure des jours d’autres choses venaient s’ajouter. Il est parti trop vite, mais qu’aurait été sa vie? Dieu seul le sait.
    C’est peut être une grâce que Dieu lui a fait. Car, que de souffrances, pour lui, et pour son entourage.
    Me voilà donc seule, et c’est bien dur. Nious avions encore tant d’années à vivre ensemble…
    Hélas.
    Je t’envoie mon amitié, ravie de mes lectures. Bises
    A bientôt sans doute!

  3. mon regard s’en va vers la colline..là-bas..vers les couleurs
    ondoyantes qui meurent doucement sur la berge du lac..
    et ce n’est que tard vers le soir,que l’emotion et moi revenons vers
    la maison..
    le pas lourd..de souvenirs..
    on revient vers notre maison,peinte aux couleurs de l’attente..

    magnifique.
    merci pour ce beau partage.
    amicalement

  4. Bonsoir Claudie

    Je m’imagine cette ancienne maison imprégnée de son histoire ; peut-être qu’elle était plantée au milieu d’un beau jardin fleuri et lequel doit être en friche maintenant !

    Cependant je ne puis m’empêcher de penser ce que fut sa vie, autrefois habitée par une famille qui y trouvait le bonheur et dont les rires d’enfants résonnaient à l’intérieur de ses murs… Et tout comme Toi, alors mon esprit vagabonde et je me l’imagine ornée de cette vigne grimpante dont les feuilles deviennent rouges et brillantes sous les rayons du soleil d’automne.

    Et puis, l’arrivée des hirondelles qui y retrouvent leurs nids sous l’avant-toit de cette maison d’autrefois à chaque retour de leur grand voyage et qui se hâtent de les réparer avant leurs premières nichées, des hirondelles qui sont fidèles à cette maison d’autrefois, même si celle-ci est inhabitée et abandonnée depuis le jour du drame.

    Cette ancienne maison agonise ma Douce Claudie, mais tu l’as faite revivre et tu lui redonnes une âme avec ta plume et ce bel écrit.

    Je te souhaite un très bon week-end sous le soleil de ta superbe Île de Beauté, et je t’embrasse bien amicalement.

    Caroline

    PS : Et merci pour l’accompagnement des belles images et de la jolie musique de cette vidéo… 🙂

    • Bonjour ma chère Caroline,

      Tu sais a si bien résumer ce poème que je n’est rien à ajouter…En effets les murs de ces maisons sont vides de vies humaines…mais pleines de souvenirs ainsi que d’autres vies qui s’y installent et deviennent ainsi le repaire des oiseaux ou d’autres petits animaux, à leur grande joie…!!

      Merci pour tes mots, toujours agréables à lire.

      Je t’espère en bonne forme et bonne santé, et te souhaite beaucoup d’inspiration pour de jolis poèmes comme tu sais nous les écrire.

      Je t’embrasse avec affection. Ton amie.

      Claudie

  5. Bonjour Claudie
    En lisant ce billet je me retouve dans ma maison de la campagne
    Cette maison qui m a vue naître et que j aime tant
    Une maison chaude comme un cocon
    Maison qui a une âme
    Ma maison
    Bisous du coeur ma chère amie;j espère que tu vas bien
    amitié et tendresse pour toi de Dany

    • Bonsoir mon amie.

      Les maisons ont toutes une histoire…surtout celle qui nous ont vu naître. Oui elle ont une âme !!!!!

      Souvent je passe à côté de la maison de mon enfance dans laquelle habitent d’autres gens…….avec l’envie de tapper à la porte pour voir et revoir les souvenirs qui sont restés présents dans ma tête…Mais je n’ose pas et j’en suis frustrée.

      Je vais bien ma chère Dany…merci pour ta sollicitude. J’ espère qu’il en est de même pour toi…..mais je sais qu’on a tous des petits moments de tristesse passagère.

      Je t’embrasse bien fort.

      Ton amie Claudie

  6. Beau Jour Claudie ,

    Ces Rimes portent en Murmures , des Lettres d’un Autre Temps ,
    Inscrite au Choeur du Vent , Donnant Voix aux Masures ,
    A la Rigueur des Murs , l’âtre Offre un Son Aimant ,
    Le Feu d’un Monde Vivant , Fait d’un Bois à la Dur .
    ~
    NéO~
    ~
    Becs en Espérant te voir un Jour , revenir sur les Rivages de l’Onde

    • Bonsoir NéO

      Un moment que je ne te voyais sur mes écrits cher NéO…merci pour être passé me lire et mettre quelques mots gentils sur mon poème.

      Je ne suis jamais partie, mais, me suis faite un peu rare pour des raisons personnelles…cependant je n’ai pas oublié les amis…Loin de là.

      bise amicale et au plaisir NéO…..

      Claudie

  7. Ces vieilles maisons, si elles pouvaient parler, que de secrets elles livreraient … c’est vraiment magnifique Claudie ! Bonne nuit pour toi et agréable demain ! Bisous.

  8. Fort réussi ce poème ! Il est vrai que les vieilles maisons inhabitées laissent libre cours à notre imagination en particulier quand on a vécu dedans.
    Tu donnes de la force à cet écrit en personnalisant cette maison, cette vieille ridée et fissurée dont tu imagines la jeunesse. Tes vers donnent l’impression que c’est cette vieille maison elle même qui raconte sa jeunesse et regrette le bon temps où elle vibrait de vie.
    Plus on avance au fil des vers et plus on s’imagine lorsqu’elle était jeune cette maison abandonnée, une maison qu’on pourrait peindre et lui redonner jeunesse et vie simplement en te lisant .
    Une fort belle poésie chargé de mélancolie et d’un brin de nostalgie de ces maisons d’antan qui vivaient et avaient un style. Bisous chère Claudie.

    • Bonsoir Yan, Tu as raison lorsque tu dis qu’elles donnent cours à nôtre imagination ! En effet, il m’est arrivé d’en rencontrer quelques unes lors de mes périgrinations ou tout simplement en promenant à la campagne, Elle ont preque toutes cet air d’abandon et de solitude…empreinte de vies antérieures et de souvenirs, qui touche mon âme. Et j’essaye d’imaginer…………..!!

      Merci pour ta fidélité à me lire.

      Bise cher Yan…et passe une bonne fin de soirée.

      amicalement

      Claudie

  9. Ces vielles maisons…. ce sont des témions immuables de bien des vies… Ils en ont capté l’âme… Ce sont des trésors du patrimoine et de vécu…

    Amitiés

    • C’est exactement ce que je pense cher Kleaude, Oui ce sont de vrai trésors, mais dont personne ne se soucis….sourire…!!
      Je te remerci d’être venu me lire. Je te souhaite une bonne fin de soirée.
      amitié.
      Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s