MELODIE POUR UN COEUR BOHEME.

                           
  Durant cette heure sublime où le soleil intense
  Etend ses rayons d’or pour réchauffer la terre
 Je lézarde un instant loin du froid de l’hiver 
 Des yeux je suis l’essor de la vie en latence.
                                                                    
 De son aile un oiseau vient taquiner la cime
D’une vague au remous qui berce mon sommeil,
Et mon esprit s’enlise en son roulis, pareil
Au doux balancement, du zéphir qui s’anime.
 
 Il folâtre sans cesse en effleurant la voûte
 Infatiguablement ; poursuit on ne sait quoi !
 Mon esprit est fébrile et je me dis :  » pourquoi » ?
 Ne puis je aussi voler en empruntant sa route.
 
En le suivant des yeux,  je m’imagine en vol,
Triomphant de l’hiver,  mon coeur commence à battre
En s’ouvrant comme un Lys à la couleur albâtre,
 Au rythme des saisons sur mon âme en bémol.
 
Le bonheur est si simple, il est couleur vermeil
Il suffirait d’un rien ; seulement d’un « je t’aime
Et je pense à ma joie en révant de bohème,
Quand pleure un violon dans mon âme en éveil.
 

         Claudem

Publicités

19 réflexions sur “MELODIE POUR UN COEUR BOHEME.

    • Merci de venir me lire malgré mes longues absences, cher Gaël, merci pour ton gentil commentaire.mais les circonstances veulent, que le temps qui m’est imparti…(Pour l’instant) est très restreint…Mais je ne vous oublie pas vous tous, lecteurs fidèles.

      Bise amicale.

      Claudie

  1. Claudie quel plaisir de te lire. Tes écrits sont Toujours aussi (rares) mais si mélancoliques et si beaux .
    A très vite de te lire à nouveau.
    Bon week-end
    bisous.
    Roberte

    • Mes venues rares et furtives, me laissent apprécier vos commentaires…dont le tient ma chère Roberte. Peut être reviendrais je plus souvent. Mais pour l’instant il en est ainsi. J’apprécie toujours ta venue sur mes écrits…Et sache que je ne t’oublie pas.

      Bise ma chère amie…à bientôt.

      Claudie

  2. Comme à ton habitude, tu nous laisse un écrit rare mais fort bien ciselé.
    Le lecteur se voit, allongé et il t’accompagne avec plaisir dans l’observation de cet oiseau. Un iseau qui par ses mouvements, par tes mots et par sa façon d’agir nous laisse entrevoir les premiers beaux jours.
    Même si derrière ce poème affleurent les jours ensoleillés, il se cache derrière certains mots une mélancolie enveloppée d’espérance.
    Un fort beau poème pour ne pas changer. Bisous Claudie.

    • C’est bien ça, cher ami poète. J’essaye d’impliquer le lecteur dans mes mots et l’emmener là où il le désir…sourire…Un grand merci pour tes commentaires, aussi chaleureux et analytiques les uns que les autres.

      Je te souhaite une bonne journée. Mes amitiés.

      Claudie

  3. Bravo Claudie et merci pour cette magnifique Mélodie.
    Superbement écrite, elle m’a réchauffé et porté vers ton printemps. Ici, il fait encore si froid.
    Bonne journée,
    Raph.

    • Un plaisir de te voir, ici.

      J’ai atteint mon but si mon poème t’a fait respirer le printemps///J’espère que tu vas bien…Plongé dans tes ampoules…sourire…!! Merci pour ton gentil com.

      As tu abandonné la poésie ?? c’est bien dommage, mais à chacun ses plaisir que je respecte.

      Porte toi bien ainsi que ta petite famille.

      Pensée amicale.

      Claudie

  4. La couleur de tes vers , en tout points rayonnant ,
    Eveille en ce Printemps , un matin de lumières ,
    Portant au loin l’hiver , hors des rivages du temps ,
    Où le coeur vole aimant , la rose jamais se terre .
    ~
    NéO~
    ~
    becs d’écorce

    • Bonjour NéO… Je sais que tu aimes la nature, Ton blog la Loue constamment. Elle source de vie, elle nous comble et rempli nos coeur de plénitude…que serions nous sans elle ???? RIEN et pour tant les hommes détruisent sciemment ce dont nous avons tant besoin.

      Merci de ta fidélité cher NéO…j’apprécie toujours tes passages.

      Becs de printemps…..sourire.

      mes amitiés…..Claudie

  5. Magnifique
    Combien de fois n’ai je rêver d’être un oiseau et de m envoler là haut dans le ciel
    parcourir monts et merveilles vers le soleil
    allez de ci de là au hasard de mon vol
    et aller te rejoindre dans ton ile
    bisous du cœur Claudie
    tendresse et amitié pour toi

    • Ma chère amie,

      J’ai l’impression quelquefois de voir mon double en toi. Oui nous avons beaucoup de chose en commun dont la poésie. Mais certains traits de caractère. Les sentiments qui font effet miroir.
      Je t’embrasse mon amie et te dis à bientôt.

      Claudie

  6. Super encore une fois tes mots Claudie … et, si bien accompagnés par cette sublime mélodie !
    Bon lundi de Pâques à toi, agréable mois d’avril tout entier !
    Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s