MAMAN TU ES PARTIE

01

La douleur de la perte d’un être cher,  est douloureux,

mais celui d’une maman !!!!!!!!!! n’est pas pensable ni imaginable

Le vide  qu’elle laisse est immense.

01

Voici   quelques mots qui  ne pourront exprimer toute ma tristesse !

Toi qui aimais tant, La nature, Les fleurs, Les oiseaux et leur chants, 
Mais aussi, Les roses blanches,
 
VOICI POUR TOI MAMAN 

Maman tu es partie

zzzzzz

De l’arbre reverdi,  je vois pousser la feuille
Maman ! Tu es partie en ce printemps nouveau,
Les fleurs que tu aimais, garnissent ce tombeau ;
Jamais imaginé… dans mon coeur qui s’endeuille.

Souriant de plaisir… nous t’écoutions chanter
Tu aimais le ciel bleu, les oiseaux sur leurs branches
Sifflant leur ritournelle et toi … « les roses blanches ».
Des airs de ton passé qui nous faisaient rêver.

Tes yeux se sont fermés. Tes joies et tes désirs
Sombraient dans l’univers de l’inimaginable
Atteignant tes enfants d’une douleur palpable,
Dont l’esprit ulcéré  fut remplit de soupirs.

Tes armes n’étaient point : ni de chair ni d’acier,
Mais celles de l’esprit que l’on ne peut détruire,
Jamais pour renoncer, mais toujours pour produire
Ton combat fut celui d’un courageux guerrier

Au fond de tes yeux clairs on lisait ta souffrance
Qui na pas eu raison de ta foi  démontrée,
De la grande douleur  que tu as endurée.
Dors à présent maman ; goûte à ta délivrance.

Sur un pan de mon ciel, j’ai voilé ma tristesse
Pour la dissimuler aux yeux d’un tout-venant,
Je pleure ton départ  mais j’exhorte le temps
De pouvoir alléger la douleur qui m’oppresse.

Et nous nous souviendrons, maman de toi toujours
De ton fort caractère et ton âme opiniâtre
Faisant brûler ton coeur, comme le feu dans l’âtre
Et tous, impatients… attendrons ton retour.

elf  elf  elf  elf  elf  elf

elf Claudem elf

zzzzzz

Les roses blanches

LA CHANSON QU’ ELLE AIMAIT TANT CHANTER

Publicités