MAMAN TU ES PARTIE

01

La douleur de la perte d’un être cher,  est douloureux,

mais celui d’une maman !!!!!!!!!! n’est pas pensable ni imaginable

Le vide  qu’elle laisse est immense.

01

Voici   quelques mots qui  ne pourront exprimer toute ma tristesse !

Toi qui aimais tant, La nature, Les fleurs, Les oiseaux et leur chants, 
Mais aussi, Les roses blanches,
 
VOICI POUR TOI MAMAN 

Maman tu es partie

zzzzzz

De l’arbre reverdi,  je vois pousser la feuille
Maman ! Tu es partie en ce printemps nouveau,
Les fleurs que tu aimais, garnissent ce tombeau ;
Jamais imaginé… dans mon coeur qui s’endeuille.

Souriant de plaisir… nous t’écoutions chanter
Tu aimais le ciel bleu, les oiseaux sur leurs branches
Sifflant leur ritournelle et toi … « les roses blanches ».
Des airs de ton passé qui nous faisaient rêver.

Tes yeux se sont fermés. Tes joies et tes désirs
Sombraient dans l’univers de l’inimaginable
Atteignant tes enfants d’une douleur palpable,
Dont l’esprit ulcéré  fut remplit de soupirs.

Tes armes n’étaient point : ni de chair ni d’acier,
Mais celles de l’esprit que l’on ne peut détruire,
Jamais pour renoncer, mais toujours pour produire
Ton combat fut celui d’un courageux guerrier

Au fond de tes yeux clairs on lisait ta souffrance
Qui na pas eu raison de ta foi  démontrée,
De la grande douleur  que tu as endurée.
Dors à présent maman ; goûte à ta délivrance.

Sur un pan de mon ciel, j’ai voilé ma tristesse
Pour la dissimuler aux yeux d’un tout-venant,
Je pleure ton départ  mais j’exhorte le temps
De pouvoir alléger la douleur qui m’oppresse.

Et nous nous souviendrons, maman de toi toujours
De ton fort caractère et ton âme opiniâtre
Faisant brûler ton coeur, comme le feu dans l’âtre
Et tous, impatients… attendrons ton retour.

elf  elf  elf  elf  elf  elf

elf Claudem elf

zzzzzz

Les roses blanches

LA CHANSON QU’ ELLE AIMAIT TANT CHANTER

Publicités

22 réflexions sur “MAMAN TU ES PARTIE

  1. Reçois toute ma sympathie Claudie . La perte d’une maman est un vide immense . Un vide qui ne pourra jamais plus être combler parce que existe cette longue absence qui vous tenaille le cœur . Je t’embrasse avec affectueusement .

  2. j ai passé une mauvaise période point de vu santé et j allais moins sur le net
    16 ans le mois prochain que ma douce Maman est parie mais elle est toujours là dans mes pensées::
    bisous tendresse Claudie ;et je comprend trés bien ton absence et ta tristesse

  3. Je me suis absentée longtemps des blogs et n’y viens que peu…aussi je découvre avec tristesse que tu as perdu ta chère Maman ! Reçois ma chère Claude toute ma sincère sympathie que Dieu te donne la force .Je t’embrasse.
    Annie

    • CHERE AMIE.

      C’est en relisant, les quelques mots dédiés à ma maman…que je me rends compte qu’aucune réponse ne fut apporté à ton gentil commentaire. Je suis rarement sur ce Blog, si ce n’est pour déposer quelques écrits…!!!
      Je n’oublie pourtant, aucun de vous qui m’apportez un peu de réconfort.
      La peine s’estompe mais le souvenir est très vif toujours.
      je veux te remercier pour ces quelques mots déposés avec beaucoup de gentillesse ma chère amie.

      Je t’embrasse, à bientôt.

      Claudie

    • Hélas le temps passe si vite, ma chère Irène. Mais n’est ce pas l’intention du cœur qui compte ?

      Moi aussi je me fais rare sur mon blog pour les raisons que tu sais…car la douleur est toujours là ! même si on y pense pas à chaque instant de la journée.

      J’ai gardé un très bon souvenir des bons moments passés tous ensemble avec toi, autrefois. On ne peut oublier !!!

      Je t’embrasse affectueusement.

      Claudie

  4. Il y a quelques jours je n’avais pas su mettre un commentaire lorsque j’étais venue lire ton douloureux message adressé à ta maman. Ma chère amie je t’envoies tout mon soutiens d’amitié, et d’affectueuses pensées. Il te faudra du temps pour atténuer ta peine, ta maman restera dans ton coeur éternellement présente. Je t’embrasse très affectueusement

    • Je te remercie Gaël, et si j’ai tardé à te répondre…C’est que je me fais rare sur le blog…..mon deuil est dur à s’estomper.
      des impératifs m’empêchent d’être présente !!!!!!!

      Merci pour ta fidélité cher ami…peut être serai je plus présente un jour.

      Bise amicale avec mes remerciements

  5. Du plus profond du coeur je t’envoie mes condléances les plus sincères.
    Ce superbe poème et un fort bel hommage à ta maman dont tu traces un magnifique portrait avec tes mots, des mots guidés par l’amour flilial, la tristesse et le souvenir.
    Ta maman repose désormais en Paix mais, bien que disparue, elle est toujours à tes côtés et ne te quittera jamais où que tu sois. J’en fais l’expérience régulièrement alors que ma maman est partie voici quatre ans.
    Douces pensées pour toi Claudie et que ta maman trouve le repos et la lumière.

    • Encore aujourd’hui en relisant ce poème…mon cœur est gros et ne peut me faire à l’absence de ma mère si courageuse.

      Mais je voulais…même avec un peu de retard de remercier toi et tous ceux qui m’ont soutenu par leurs mots réconfortants.

      Merci Yann pour ta fidélité et tes commentaires toujours empreints de gentillesse et de réflexions profondes. Je ne suis hélas pas souvent sur mon blog et pour l’instant il en est ainsi. Mais je n’oublie personne d’entre vous tous.

      Mes sincères amitiés cher Yann et merci encore pour ton soutien.

      Bises amicales.

      Claudie

    • Avec un peu de retard, je voudrais te remercier très sincèrement pour ton soutien, cher Raph. Ma douleur est toujours présente mais le temps modère toujours les choses.
      Mes amitiés sincères.

      Bise amicale Raph.

      Claudie

    • Bonjour Colette.

      Aujourd’hui je prends un peu de mon temps pour venir te remercier pour ta gentillesse et ta fidèle présence.

      Je sais que le temps estompera ma douleur d’avoir perdu ma maman.

      Je t’embrasse amicalement.

      Claudie

    • Un grand merci à toi Kleaude pour ta gentille et fidèle présence surtout dans les moments les plus douloureux que furent la perte de ma maman.

      Ma pensée sincère et très amicalement.

      Claudie.

    • Merci pour ton soutien, chère Marie.

      Des mots de consolation sont toujours appréciés dans un tel contexte.
      Perdre un de ses parents c’est comme perdre un peu de son cœur qui part avec. Si j’ai mis un peu de temps à te remercier ! c’est que ma présence ces derniers temps s’est faite rare. Mais je n’oublie personne. et viendrais plus souvent vous faire un petit coucou.

      Je t’embrasse amicalement.

      Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s