Bonheurs du crépuscule

110606111158516788280451.jpg

Bonheurs du crépuscule. (Sonnet)

Mon âme s’émerveille aux portes de mes lèvres
Et glisse avec douceur au seuil de ma raison
Quand le jour qui se meurt, embrasant l’horizon
Dans l’éther imprégné du parfum des
genièvres.

Pour l’ Orfèvre éternel mon être est pris de fièvres
Et délivre ma chair de sa frêle prison,
Un air mélodieux entame une oraison,
Aux souffles de la brise, apathiques et mièvres.

Ta mèche un peu frivole aux reflets des blés d’or,
Frétille au vent dansant dans le ciel qui s’endort,
Sur un pan de l’espace alors semble s’inscrire

En doux scintillements, la lettre du bonheur
Qui fait rire l’oiseau et chuchoter la fleur,
Mon coeur heureux lézarde au gré de ton sourire.

Claudem. (texte protégé. 00045059)

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Bonheurs du crépuscule

  1. C’est très vrai que ce crépuscule est rempli de bonheur. Tous les mots, la façon de tourner tes vers, la fluidité des phrases qui composent ce sonnet sont autant d’éléments qui laissent plâner une certaine sérénité sur ce texte.
    Dès le premier vers  » Mon âme s’émerveille aux portes de mes lèvres », j’ai senti le poème qui serait un petit bijou à lire car ce vers m’a touché par la forme, l’image et l’allégorie.
    J’ai pris énormément de plaisir à le lire. Je n’ai pu m’empêcher de le relire et de le décortiquer pour me mettre dans l’ambiance de la personne qui vit ces moments privilégiés. Au fur et à mesure que défilaient mots et vers, je me suis pris à penser que j’aurais aimé être un peintre car plusieurs images d’un tableau pastel me sont venues alors à l’esprit.
    Tes poèmes sont rares ma chère Claudie mais je le comprends car on devine derrière tes textes que tu prends le temps de les écrire, de les peaufiner et de les ciseler telle une orfèvre tenant à obtenir une petite oeuvre d’art au final.
    Bisous affectueux chère poète artiste et bravo pour la vidéo qui accompagne ce texte : elle accompagne fort justement ton sonnet.

    • Cher Yann.

      Toujours un très grand plaisir à lire tes commentaires, dignes d’un critique littéraire.
      Tu as une façon tellement subtil de décortiquer un texte…!!! Oui tu as su lire avec attention et non survoler rapidement ce poème. Et apprécier le fond et la forme…et je t’en remercie. Tes commentaire sont un vrai plaisir pour moi. Merci cher ami.

      Claudie

  2. coucou claudie
    ravi de ta présence sur ton blog pour un retour d’avant fin 2013
    que c’est bon de lire tes mots, ta poésie !!!j’aime te lire et tes mots manquent ici
    j’espere que tu reviendras de temps en temps comme là tu viens de le faire
    je te souhaites mes voeux franchement d’une sincérité ma belle amie de Corse
    que santé sonne à ta porte et que le bonheur soit là et en ton coeur…
    bisous et à bentot sur mon blog ou ici encore

    • Bien sûr Gaël je viens de temps à autre poster un poème…Je n’abandonne pas les amis aussi fidèles.
      Je ne dispose pas de beaucoup de temps hélas…Mais je suis toujours là pour partager quelques moments avec vous tous.
      Mes amitiés et bonne fin de soirée cher Gaël.

      Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s