LA COULEUR DES MOTS.

Un bonjour à vous tous, après une absence…. involontaire.

Je ne vous oublie pas. Car une longue amitié nous lie.

Je vous embrasse bien amicalement et vous laisse un poème concocté pour mes lecteurs.

Bien à vous

 

claude signature

livre-ouvert-sur-locc3a9an.jpg

 

LA COULEUR DES MOTS.

J’ai cueilli des mots bleus dans le profond silence
D’un monde imaginaire aux fabuleux destins, 
Ils ondoient sous mes yeux -tels de gourmands festins-
Comme une source vive, aux parfums de l’enfance.

Diffusés par la brise -au gré de leur errance-
Ils charment mon esprit, ils glissent clandestins
En couvrant l’ horizon de clins-d’oeil enfantins
Pour cacher en secret les affres de l’absence.

Comme une mélodie  ils chantent la splendeur,
Au pied d’un  miroir bleu dans le soir enchanteur ;
De l’azur anobli par le soleil cinabre.

Par un simple discours ils savent orchestrer
Ce qu’un oeil attentif ne saurait exprimer  :
Devant l’astre  brillant plus que lame de sabre.


Sur ces vers glisseront des mots nimbés d’amour 
Pour un ciel endormi, lorsque tombe le jour.


E.d.J © 00045059 –

Sonnet à forme Marotique : ABBA / ABBA // CCD / EED