FRIVOLITES PRINTANIERES

UN PETIT POEME POUR FÊTER L’ARRIVEE DU PRINTEMPS.Bonne lecture à mes lecteurs fidèles, même si je déserte un peu ma page Word.

Bises amicale à vous tous.

FRIVOLITES PRINTANIERES  

C’était un jour d’avril à l’ombre des charmilles
Le printemps s’égayait sous un amas de fleurs
L’hirondelle excitée en son bec des brindilles,
Oeuvrait, faisant son nid loin des agitateurs.

Les bourgeons éclataient sous un soleil cinabre ;
Du regard je suivais le ballet incessant
Que nous faisait l’abeille en pourléchant sa labre
fonçant droit sur la fleur au coeur iridescent.

Travailleuse assidue elle filait en vrilles ;
En suivant son instinct nul besoin de radar,
Je la vit succomber au plaisir des papilles,
S’accrochant à la rose au précieux nectar.

Claudem.

 

  Claudem.    

Publicités