LUMIERES D’AUTOMNE

LUMIERES D’AUTOMNE

Ebloui de lumière aux douceurs vagabondes,
Mon coeur au loin voyage et serpente les airs
Car il est des instants délicieux et clairs
Lorsqu’une mélodie éclabousse les ondes.

Lentement je me perds dans de fraîches osmondes *
Qu’un soleil illumine en traversant leurs chairs
comme un reflet de feu ; filtrant, -tels des épairs- *
Le ressenti confus de mes stupeurs profondes.

Mes yeux contemplatifs parcourent l’univers
Des derniers jours d’été ; soustrayant d’un revers
Cette belle saison ; laissant pointer l’automne.

Sous l’éther embaumé d’une moite senteur
Trottine un vent léger, goguenard et farceur
Prodige se mêlant à mon âme syntone *

Qui se laisse bercer, acceptant son aumône.

Claudem. 10.10.2017

***********

* osmonde =   Plantes de la famille des Osmondacées (fougères), dont l’infrutescence est en forme de bouquet.

* épairs =Aspect interne d’une feuille de papier lorsqu’on l’observe par transparence devant une source de lumière.

* syntone = Dont les sentiments sont en harmonie avec…